1987 – A nos jours

1987 – A nos jours

En 1987, par les petites annonces du Chasse-Marée, La Bohème est vendu par la succession de M. Achille-Fould au Docteur Michel Pierrot et sa famille, ils le rebaptiseront PEN COAT.
La famille naviguera pendant toutes les vacances scolaires durant 4 ans en méditerranée occidentale, croisant en Corse, en Sardaigne, aux Baléares et en Espagne. En 1988 le vieux moteur Kelvin rend l’âme et est remplacé par un Volvo Penta de 140 cv.

Après une belle croisière autour de la péninsule Ibérique, pendant l’été 91, PEN COAT retrouve l’Atlantique et son nouveau port d’attache devient Les Sables d’Olonne en Vendée.
PEN COAT croisa de la Galice au Finistère en s’attachant particulièrement au Golfe du Morbihan, aux Iles du Ponant, aux Iles Vendéennes et aux Pertuis Charentais.

En 1992, PEN COAT devient le navire amiral de l’école de croisière GANNET basées aux Sables d’Olonne et son skipper sera le fils du propriétaire Yann PIERROT.
PEN COAT navigue alors toute l’année de La Rochelle à la mer d’Iroise avec quelques escapades jusque dans l’archipel des Scilly et en Irlande. Il accompagnera à l’Ile d’Yeux le départ du tour du monde de la “Fleur de Lampaul”, ainsi que la remonté en Loire jusqu’à Nantes du “Bélem” pour en commémorer le centenaire en 1996.
Il participera avec succès aux premières régates du bois de la Chaize à Noirmoutier ainsi qu’aux rassemblements de Brest et de Douarnenez en 1992 et 1996.
En 1993, PEN COAT bénéficia des soins du chantier du GUIP à Brest pour une vérification de sa charpente avec changement en inox des renforts de varangues, jusque là en acier, et du brion de l’étrave.

De 1994 à 2001, PEN COAT établit ses quartiers dans le port musée de Douarnenez, point de départ de longues croisières en Irlande, en Manche, au pays des Abers, aux Scilly et dans les Anglo-Normandes.

En 2002, le propriétaire et sa famille étant à l’étranger, PEN COAT sera désarmé aux Sables d’Olonne le long du ponton des grands yachts.

En 2003, le bateau rejoint le Musée Maritime de La Rochelle et croise régulièrement dans les Pertuis en participant aux régates classiques du Yacht Club Classique.
En 2005, PEN COAT remonte la Gironde jusqu’à Bourg à l’embouchure de la Dordogne au cours d’une croisière Œnologique improvisée, passant devant Chateau Beychevelle.

En 2006, PEN COAT entrera en chantier pour une restauration de son pont, mais après quelques accident de parcours, il est déposé sur le port de Brest en attendant un nouveau budget de restauration et/ou un nouvel acquéreur.